Contactez-nous...

01 47 60 00 98 • info@le-temps-de-vivre.info

Inscrivez-vous à la newsletter ...

Chat-Pocalypse

Chat-Pocalypse

 

Un road movie drôle et désespéré où il est question d’un pays où tout s’écroule, d’une milice clowno-militaire, d’un héros muet comme une tombe et d’Alfred de Musset.

Ce spectacle aurait pu s’intituler « Trous, ruines et gravats » mais ça ne donne pas trop envie avouons-le? Alors va pour Chat-Pocalypse. De toute façon, chat il y a. Qui pis est un chat télépathe. C’est appéciable vu que Lucien, son maître, est muet comme une tombe depuis qu?il a sauté dans son propre trou de mémoire.

Un jour nos deux héros sortent de chez eux juste avant que leur maison ne s’écroule. Commence alors un drôle de périple. Pourquoi tout se fissure-t-il dans la ville ? D?où vient cette inquiétante milice qui fait régner la terreur ? Et pourquoi la mort fait-elle les poubelles ? Tant de questions que nos deux héros devront résoudre pour trouver l?origine de cette apocalypse.

Chat-Pocalypse est un road-movie absurde et terrible à la frontière du rêve et de la réalité. Quelque part entre Inception (le film) et les Monthy Python.

Sortie de chantier présentée après une semaine de résidence au Théâtre le Hublot, dans le cadre d‘Histoires provisoires, journée professionnelle où retrouver également Sabrina Chézeau, Tony Havart et Hélène Palardy.

Cindy, conte d'amour pour adultes

La boîte à meuh, conte pour enfants

Vu par la presse

Ses « Contes de la vie quotidienne » sont le reflet de l’artiste qui, petit, aurait voulu être Spiderman, adolescent, se serait bien vu en chanteur du style de Prince et qui, à l’âge adulte, appréciait l’humour à la Desproges et l’intégrité de Brassens.

Le télégramme

Par ses créations, Tony Havart fait voyager ses auditeurs dans un monde imaginaire, qui passe de l’étrange au burlesque ou au fantastique. Il n’est pas besoin de débauche d’effets spéciaux hollywoodiens pour éblouir les enfants. Trois bouts de ficelle, une poupée et quelques ombres chinoises suffisent pour créer tout un monde, surtout quand le décor est dû à un inventeur d’images.

Ouest France

Avec

Texte et jeu : Tony Havart
Accompagnement artistique : Rachid Akbal
Création sonore : en cours
Coproduction : Festival Rumeurs Urbaines / Cie Le Temps de Vivre
Accueil en résidence : Maison du développement culturel de Gennevilliers, Direction des Affaires culturelles de Villeneuve-la-Garenne

Tony Havart

Tony Havart est né un jour de mai sous Pompidou au bord de l’Aa. Tout le poussait donc à devenir dépressif et/ou cruciverbiste. Et puis un jour il est né une deuxième fois quand les histoires lui sont tombées dessus : alors il s’est mis à raconter assis, debout, couché tout en essayant de trouver sa voie et sa voix, de construire patiemment et imprudemment une parole juste, de trouver l’endroit où les fils se touchent, histoire de voir si la lumière sera ou si ça va disjoncter !

Voir le Projet