Contactez-nous...

01 47 60 00 98 • info@le-temps-de-vivre.info

Inscrivez-vous à la newsletter ...

Le souper du squelette

Le souper du squelette

 

Avec l’humour absurde cher au plat pays, le belge Julien Staudt s’empare d’histoires de squelettes, cavaliers fantômes et autres monstres atypiques. Accompagné de son ukulélé, il dévoile des superstitions du monde entier, à reprendre en choeur pour mieux exorciser nos peurs.

Contes pour enfants turbulents

Vu par la presse

J’apprécie les différents registres dans lesquels il puise sa matière, de
même, sa présence en scène, sa bonne humeur, le contact avec le public, sans oublier son savoir-faire musical ainsi que sa voix lorsqu’il pousse la chansonnette. On peut parler d’un (jeune) artiste complet, qui dépoussière hardiment ce que le Conte peut avoir de ringard, voire d’ endormissant. Julien fait bien partie de ces 3 ou 4 conteurs sur qui nous posons des regards aussi vifs que chargés d’espoir.
Philippe Casterman, Maison du Conte et de la littérature de Jodoigne

Quelle énergie ! Quel enthousiasme ! Et quel succès au bout du compte !
Quel triomphe, plutôt ! Non… très sincèrement tu as touché beaucoup de
monde, je ne te l’apprends plus. Au grand plaisir de te revoir !
Thierry Devriesse, Estivale du Conte de Surice

Julien Staudt

Conteur bruxellois, amateur de contes satyriques, d’humour absurde et autres
diableries. Je suis aussi chanteur: Jazz et chanson française au ukulele.
Après avoir travaillé quatre ans en duo avec Pierre Ramlot sous le nom « Les Salauds d’Pauvres » (d’après le mot de Marcel Aymé dans La traversée de Paris), je me suis lancé en solo en 2012. Heureusement je ne suis jamais vraiment seul : il y a le public avec lequel je partage et je joue.
Dans mes histoires on retrouve le parfum d’un Bruxelles qui m’a vu grandir, l’univers des auteurs fantastiques belges et cet humour absurde, cher au plat pays. Ces influences se diluent dans des contes séculaires, issus des traditions du monde entier que je traduis avec mes mots, mes images, mon vécu.
J’aime mélanger les genres: passer sans prévenir de l’anecdotique au surnaturel, de l’horreur au saugrenu, du fou rire à la chair de poule. J’essaie d’instruire en faisant rire, d’aborder des sujets graves et de dénoncer (mais toujours avec tendresse) les faiblesses de l’humanité…
Au niveau associatif, je participe depuis trois ans au projet Conteurs en Balade, je fais partie de la Fédération de Conteurs Professionnels de Belgique et du comité d’organisation de Brukulele, pôle de rencontre autour du ukulele à Bruxelles.

Voir le Projet