Contactez-nous...

01 47 60 00 98 • info@le-temps-de-vivre.info

Inscrivez-vous à la newsletter ...

Sage comme un orage

Sage comme un orage

Delphine Noly – Compagnie de la Tortue

Ils sont sages vos enfants ?
– Non, ils sont vivants !

Accompagnée d’une kora et d’une percussion, Delphine Noly nous embarque avec jubilation au coeur de la transgression, à la rencontre de héros singuliers et troublants. Cet hymne pétillant à l’enfant curieux et trublion raconte comment filles et garçons grandissent en explorant leurs limites et en questionnant sans cesse le monde.

Histoires à la fois tendres et cruelles, réinventées à partir de contes traditionnels, de récits urbains ou personnels, nous rapprochent de ce temps d’enfance, pas si doux, pas si simple.
La conteuse porte son regard d’adulte sur la turbulence des enfants, mettant joyeusement en avant la sienne, se souvenant comme nous aussi peut-être d’avoir été l’une de ces enfants-là. Une enfant sage comme un orage…

Regard artistique et mise en espace : Abbi Patrix – Collaboration et aide à l’écriture : Praline Gay-Para – Lumière : Sam Mary – Scénographie : Silvio Crescoli – Costume : Laurence Garcia – Remerciements : Linda Edsjö, Haïm Isaacs, Laure Terrier, Jean-François Vrod.

Coproduction : Compagnie du Cercle, Compagnie de la Tortue, La Maison du Conte de Chevilly-Larue

Entendre et voir Delphine

Delphine Noly

C’est à l’Ecole Nationale des Arts de Dakar que Delphine Noly se forme au jeu d’acteur, à la danse contemporaine et traditionnelle ainsi qu’aux percussions avant d’être initiée à la kora et au chant. Instrument magique, partenaire idéale pour la voix, la kora est l’instrument emblématique de la culture mandingue, Delphine la réinvente et l’épure en l’emmenant vers ses propres compositions.

A partir de 2003, Delphine participe  au Labo de recherche de la Maison du Conte dirigée par Abbi Patrix et rejoint la Compagnie du Cercle. Elle rencontre Praline Gay-Para et collabore à des projets collectifs de collectage de récits notamment avec Pepito Matéo, et à des performances mêlant récit, mouvement et musique.

En 2006 la chorégraphe Pascale Houbin – Compagnie Non de Nom l’invite à participer au spectacle Faits et gestes pour un duo de récits chorégraphiés. Elle pose ensuite sa voix et sa kora dans le film La danse, l’art de la rencontre (Grand Prix Golden Prague 2007) diffusé sur Arte et réalisé par les chorégraphes Dominique Hervieu et José Montalvo.

Delphine rejoint la Cie la Tortue et ensemble, elles créent des spectacles pluridisciplinaires à la frontière des arts de la parole et du théâtre, du récit et de la musique, de la voix parlée et de la voix chantée qui interrogent et décalent la place du conteur.

Parmi ces spectacles : le seule en scène Sage comme un orage (2009), DZAAA ! (2014), un duo avec la violoncelliste Rebecca Handley et Louise (2017) dans lequel kora et composition électroacoustique se répondent sur une écriture de Karin Serres.

Voir le Projet